Chirurgie du pied

La chirurgie du
gros orteil



La chirurgie des pieds


L’évolution de la médecine a permis la mise au point de traitement de certains maux en particulier ceux liés aux déformations du corps. La chirurgie a connu une évolution grandissante au cours des dernières années permettant dès lors d’apporter une solution aux maladies nécessitant une intervention chirurgicale. Retrouvez toutes les informations nécessaires sur la chirurgie des pieds.


La chirurgie du pied : l’essentiel à savoir


La chirurgie du pied est une partie de la médecine où le traitement nécessite une intervention physique sur le corps, le plus souvent au moyen d’une opération. Elle peut être manuelle ou instrumentale. Il existe plusieurs types de chirurgie dans la mesure où il est possible de contracter plusieurs maux nécessitant une intervention chirurgicale. On citera entre autres : la chirurgie orthopédique, la chirurgie viscérale, la neurochirurgie, etc. Bien entendu, chaque spécialité de chirurgie préalablement citée concerne une ou plusieurs parties de l’organisme. Ainsi, une chirurgie orthopédique peut concerner : les bras, les pieds, etc. Cette spécialité de la chirurgie traite les affections liées au squelette, les pieds étant en général une des parties du corps les plus exposé à un mal orthopédique. L’une des déformations les plus courantes au niveau des pieds est l’hallux valgus ou encore oignon. Cette déformation du pied nécessite dans la majeure partie du cas une intervention chirurgicale. Toutefois, certaines personnes ont recours à la chirurgie pour des raisons d’ordre esthétiques.


L’hallux valgus : causes et conséquences


Encore appelée oignon, cette pathologie du pied se traduit par une déformation du gros orteil. Elle touche le plus souvent les femmes entre 40 et 50 ans en moyenne. L’oignon se manifeste généralement par une déviation du gros orteil. Caractérisé au début par un gonflement du pied au niveau de l’orteil, il évolue au fil du temps et peut devenir un réel problème pour les personnes qui en souffre. Les causes de ce mal sont entre autres : le changement hormonal à la ménopause, les hauts talons ou encore l’hérédité. L’excès pondéral et les caractéristiques physiques d’une personne peuvent également être la base de l’hallux valgus. Bien plus qu’un souci d’ordre esthétique, l’hallux valgus pose également des problèmes en ce qui concerne le port des chaussures et la marche. Au fil du temps, ce mal peut devenir douloureux. Dès la déformation des pieds, un examen médical s’avère nécessaire afin de prendre les dispositions nécessaires pour guérir l’hallux valgus.


Prévenir et guérir l’hallux valgus


Dès la remarque des premières déformations de l’orteil, il est vivement conseillé de consulter en vue d’un traitement médical. Ainsi, on conseille le plus souvent d’adopter quelques réflexes afin de réduire ou de stopper ce mal. On notera entre autres :

• Le port de chaussures souples, sans talon ou 3-4 cm maximum ou encore le port de chaussures ouvertes ou larges permettant une liberté des orteils des pieds ;

• Éviter les chaussures à bout pointu ;

• Traiter la zone avec des produits émollients et restructurant comme l’aloe vera, le karité, etc.

• Éviter la course à pied ou tout sport qui entraine une pression des pieds.

Malgré ses efforts, si votre hallux valgus évolue, le recours à la chirurgie peut s’avérer nécessaire.


Guérir l’hallux valgus par la chirurgie du pied


L’hallux valgus est un mal qui évolue continuellement. Ainsi, une chirurgie est préférable sur un hallux valgus isolé plutôt qu’un hallux valgus évolué ayant engendré d’autres maux comme l’apparition d’orteils en griffe. En cas d’échec des méthodes préalablement citées, le recours à la chirurgie peut devenir une nécessité. L’objectif de la chirurgie est de réaxer le gros orteil en réduisant l’écart entre le 1er et le 2ème métatarsien. Plusieurs techniques de chirurgie sont disponibles. On dispose des techniques percutanées et des techniques mini-invasives.

• La chirurgie percutanée est réalisée à travers une incision de la peau de 2 mm. Elle nécessite des interventions spécifiques permettant au chirurgien de mieux réaliser son opération. Elle présente l’avantage d’être réalisé en ambulatoire évitant de ce fait une hospitalisation.

• La chirurgie mini-invasive permet de réaliser des incisions minimes de la peau (2 cm) tout en utilisant les techniques de la chirurgie classique. C’est une fusion en quelque sorte de la chirurgie classique et de la chirurgie percutanée.

De déformations légers au début, l’hallux valgus peut devenir un mal sérieux. En cas d’apparition de ce mal, il est important d’adopter certaines règles afin de réduire la douleur. Une intervention chirurgicale peut devenir toutefois nécessaire si le mal évolue.