Peut-on soulager les maux de dos avec l’usage de semelles orthopédiques ?

Protégé : Les pathologies fréquentes
6 septembre 2019
Tout montrer

Peut-on soulager les maux de dos avec l’usage de semelles orthopédiques ?

Chiropractor examining leg of male patient at rehabilitation session

D’aucuns affirment souvent que si l’homme ne restait pas debout, il souffrirait peu ou pas du tout du dos. Mais l’accroissement de l’intelligence et du cerveau réside dans cette position debout et les maux de dos n’en seraient que la résultante, la seule condition serait de ne pas rester trop souvent assis. L’accroissement de la sédentarité de la population actuelle serait l’explication idéale au fait que près de 80% de la population en viendrait à souffrir de douleur lombaire a un moment ou un autre de sa vie.

 

Semelle orthopédique

Peuvent être à l’ origine des maux de dos : une arthrose ou une anomalie relative à la courbure de la colonne vertébrale ou une déviation de celle-ci. Dans le cas de la déviation de la colonne vertébrale, encore appelée scoliose, on peut trouver la cause dans une inégalité des jambes. On arrive à mesurer aisément la longueur des jambes, en recourant à une radio du bassin vue de face et debout. Ce mal ne nécessite pas un traitement immédiat dans le cas des bébés qui sont trop jeunes et qui ont ce mal dès la naissance, encore moins chez les vieilles personnes qui ont une colonne vertébrale totalement habituée à ce défaut du bassin.

Généralement dans le cas des enfants, des semelles ne sont pas prescrites. On attend qu’il soit en mesure de se mouvoir pour que les défauts au niveau de la démarche, les pieds plats et la démarche des genoux disparaissent d’eux-mêmes. Chez l’adolescent, la différence au niveau de la longueur des jambes a tendance à surgir a l’issue d’une fracture mais même dans ces cas, les semelles orthopédiques ne sont prescrites que si le sujet souffre de maux de dos. Il n’est pas vraiment judicieux de vouloir compenser l’inégalité au niveau de la longueur des jambes avec une semelle orthopédique. La prescription d’une semelle orthopédique peut intervenir seulement dans le cas où le patient ressent de la douleur et lorsque la longueur entre les deux jambes n’est pas énorme, lorsqu’elle est de 2cm par exemple. On peut seulement dans ce cas faire l’usage d’une chaussure pour ramener les deux pieds au même niveau.

Apaiser les pieds plats douloureux

Les semelles orthopédiques sont prescrites à la base pour aider ceux qui souffrent de pieds douloureux à soulager un tel mal. Peu après on découvrit que ces semelles ont également la particularité de rééquilibrer les appuis au niveau de la plante des pieds, de faciliter ou de stimuler la marche et enfin de soulager les maux de dos. En ce qui concerne les pieds creux, les semelles se chargent de combler le creux de sorte à répartir équitablement les charges et dans le cas de ceux qui ont tendance à trop rester debout, celles qui sont en surpoids, elles sont utilisées pour les douleurs d’appui. Elles ne sauraient en aucun cas se substituer à une perte de poids afin d’alléger le poids que supportent les talons au quotidien. Aussi, s’il arrive que le pied se déforme suite à une insuffisance musculaire ou encore à force d’adopter une attitude vicieuse, l’usage de la semelle empêcherait une auto rééducation en bonne et due forme, afin que le sujet ne puisse plus s’en passer.

Les semelles de stimulation quant a elles, en plus d’être fines sont sans relief et elles forment de petites sur-épaisseurs sous certaines zones du pied, afin de changer les positions automatiques au repos et lors de la marche et d’éliminer par la même occasion les douleurs. Mais afin que ce traitement ne fonctionne, il faudra se mouvoir de temps en temps. Pour les personnes sédentaires, âgée, ou ayant une certaine tendance à piétiner, ce traitement n’a guère d’utilité, mais une semelle de soutien serait néanmoins idéale. Les semelles de soutien sont seulement à but palliatif, elles n’ont en aucun cas un effet curatif. Bien que ça soit rare, les semelles orthopédiques peuvent soulager les pieds plats douloureux mais ne peuvent grand-chose face à l’évolution du mal. Comme dans la majorité des traitements sous toutes leurs formes, les semelles orthopédiques ne seraient efficaces qu’avant ou qu’au tout début du mal. Elles deviennent tout à fait inutile si le sujet a finalement au fil du temps fini par s’habituer au mal et que cela ne semble plus gêner sa démarche.

Il est d’autant plus primordial que l’usage des semelles ne prenne pas plus de de place qu’elles ne devraient pour soulager un mal de dos par exemple. Elles ne peuvent en aucun cas prévenir les maux de dos et jusqu’à ce jour, il n’a pas encore été cliniquement prouvé que celles-ci peuvent efficacement traiter le mal de dos.

Leur mode assez complexe de fabrication nécessite un outil informatique assez évolué, ce qui traduit le cout parfois exorbitant des semelles. Malheureusement, la sécurité sociale ne peut prendre totalement en charge le remboursement des semelles orthopédique. Elle ne garantit mêmes pas l’usage de celles-ci malgré la prescription médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *